FNCSF

Comité tripartite

 

Avril 2018 Membres du Comité tripartite – de gauche à droite (1re rangée) : Mario Pelletier, président de la FNCSF, Josée Vaillancourt, dg de la FJCF, France Fortier de PCH, Denis Vaillancourt, président du CT, Benoît Tremblay de PCH, Raymonde Laberge représentante des TNO, et Roger Paul, dg de la FNCSF. (2e rangée) : Yann Herry, représentant du Yukon, Bernard Lesage, vp de la FNCSF, Jean-Luc Racine, dg de la CNPF, Richard Lacombe, dg de l’ACELF, Alain Dupuis, dg de la FCFA, Alexa Chown de PCH, Michel Costisella de PCH, Myriam Brochu de PCH, Lillian Patry, représentante de l’Ontario, Chelsea Smith, représentante du CMEC, Joanna Hogan, représentante de Terre-Neuve et Labrador, Stephenie Leitao Csada, représentante de la Saskatchewan, Doreen Redmond, représentante de la NÉ, Édith Dumont, membre du CE du RNDGE, et Alain Laberge, président du RNDGE.

Le Comité tripartite est composé de représentants de divers paliers de gouvernements (fédéral, provincial et territorial) ainsi que de représentants du monde communautaire et scolaire qui ont un intérêt et un engagement envers l’éducation. Il facilite la mise en œuvre du Plan stratégique sur l’éducation en langue française . Ce plan établit les orientations et propose des pistes d’action pour contribuer au développement et à la vitalité du réseau d’écoles de langue française en contexte minoritaire au pays. Le Plan stratégique sur l’éducation en langue française a comme toile de fond trois visées : la réussite, le continuum dans les apprentissages et l’engagement social, culturel et communautaire. Ces trois visées s’inscrivent dans la démarche de l’École communautaire citoyenne. L’ECC est un partenariat qui vise à redéfinir la relation entre la communauté et l’école pour susciter l’engagement de tous afin de favoriser la réussite des apprenants de tous âges et l’épanouissement des communautés. Pour en savoir davantage sur la vision de l’éducation en langue française au Canada, on peut consulter le site Web du Plan stratégique sur l’éducation en langue française au www.pself.ca.

 

Comptes rendus